Saga Familiale

Les sept sœurs, T5 : La sœur de la Lune

Je poursuis ma lecture des tomes des sept sœurs avec celui consacré à Tiggy. Sœur décrite comme la plus calme, la plus à l’écoute de la nature. Ce n’est pas celle qui m’attirait le plus, notamment par rapport à son coté mystique, surnaturel, qui freine un peu mon esprit plutôt cartésien. Mais comme à chaque tome, j’avais hâte de découvrir son histoire et celle de ses ancêtres.


Les sept sœurs, T5, La sœur de la Lune, de Lucinda Riley
Le Livre de Poche | Juillet 2020
864 pages

À la mort de son père, l’énigmatique milliardaire Pa Salt – surnommé ainsi par ses filles, adoptées aux quatre coins du monde –, Tiggy se réfugie dans les Highlands écossais où elle se consacre à sa passion : s’occuper des animaux du domaine de Kinnaird, dirigé par le mystérieux Charlie. Là, au cœur de la nature, elle retrouve une sorte de paix intérieure. Mais sur le domaine vit aussi Chilly, un vieux gitan, porteur d’un troublant message : Tiggy est l’héritière d’une célèbre lignée de voyants andalous, et ilétait écrit qu’il serait celui qui la ramènerait chez elle à Grenade.


A la mort de Pa Salt, comme ses sœurs, Tiggy a toutes les informations nécessaires pour partir à la recherche de ses parents, avec une adresse exacte qui l’amènera en Espagne. Elle y découvrira le secret de ses origines et de ses ancêtres, le destin de sa grand-mère Lucia, une des danseuses de flamenco les plus célèbres. Personnage central mais qui m’a fortement exaspérée ; elle est capricieuse, égoïste et invivable.

« J’ai appris que le secret du bonheur était d’essayer de vivre pleinement l’instant présent. »

Comme très souvent dans cette saga, l’histoire du passé m’a plus intéressée. Je voulais découvrir l’histoire de Grenade, l’art du flamenco et les traditions du peuple gitan. J’ai eu l’impression d’y être, de sentir la chaleur sur ma peau, d’entendre la musique résonnée. C’est une chose que j’adore dans les romans de Lucinda Riley : découvrir des périodes historiques et géographiques différentes. On ne peut pas nier la qualité de recherche et l’énorme travail effectué par l’auteure afin de nous faire voyager dans ces lieux.

Même si ce tome n’est pas mon préféré, je suis vraiment sous le charme de cette saga. Malgré le style et le schéma de construction de l’intrigue inchangés chaque histoire est différente et nous entraîne dans des univers nouveaux et intéressants. Vivement la suite avec la rencontre d’Electra, qui semble pour le coup, beaucoup moins lisse et naïve que Tiggy. Je suis contente de ne pas quitter de suite cette famille étrange mais pour le moins attachante.


Note : 4 sur 5.

3 réflexions au sujet de “Les sept sœurs, T5 : La sœur de la Lune”

Répondre à Rowenabookine Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s