Romance

Après tout

Après le coup de cœur d’Avant toi et la déception d’Après toi, j’ai eu un peu peur en commençant Après tout. Finalement ce dernier rectifie le tir et nous fait passer un bon moment.


Après tout de Jojo Moyes
Editions Milady | Avril 2019
663 pages

Quand Lou s’envole pour New York, elle est certaine de pouvoir vivre pleinement cette aventure malgré les milliers de kilomètres qui la séparent de Sam. Elle rejoint la très fortunée famille Gopnik, se jette à corps perdu dans son nouveau travail, et découvre les joies de la vie new yorkaise. C’est alors que sa route croise celle de Joshua, un homme qui éveille en elle des souvenirs enfouis. Troublée par cette rencontre, Lou s’évertue à rassembler les deux parties de son cœur séparées par un océan. Mais les lourds secrets qui pèsent sur elle menacent de faire voler en éclats son fragile équilibre. Le moment n’est-il pas venu de se demander qui elle est vraiment  ? 


L’histoire se lit bien et décrit une Lou en quête d’elle-même. Malgré son histoire avec Sam, Louisa décide de découvrir New-York et travaille pour une famille riche, les Gopnik. On suit ses choix et ses difficultés au jour le jour. Jojo Moyes aborde les relations à distance, et nous présente l’opposition entre deux mondes et deux systèmes de valeurs. Lou tangue entre ce décalage, cherche à comprendre ses sentiments et apprend à se connaître. La première partie du roman peut être ennuyeuse, il ne se passe rien d’extraordinaire, le quotidien mondain d’une famille new-yorkaise, mais peu à peu, dans la seconde partie, la relation avec Agnès s’intensifie, Lou rencontre de nouvelles connaissances qui font vaciller ses certitudes, et le roman prend plus de perspectives lors du renvoi de Lou, qui, contre tout attente, trouve un nouvel espoir plus proche que ce qu’elle pouvait imaginer. Pour Lou, il s’agit vraiment de la dernière phase du deuil et d’un nouveau départ et, quelque part, c’est une belle histoire de résilience. Les nouveaux personnages y sont pour quelque chose : attachants, émouvants, ils nous donnent pleins d’espoir.

« Je pensais à la chance que c’était de tomber amoureuse non pas d’un homme extraordinaire, mais de deux – et de votre veine s’ils vous aimaient tous les deux en retour. Je songeai à combien nous sommes modelés par les gens qui nous entourent, et par conséquent au soin qu’il faut mettre à les choisir. Et enfin, je me dis que, malgré tout, il fallait se résoudre à tous les perdre pour pouvoir se trouver vraiment soi-même. »

Le style de l’auteure est toujours le même : fluide, agréable, facile. Il y a des rebondissements assez prévisibles mais qui ne gâchent en rien le plaisir de la lecture. À mon sens, il est impossible d’écrire une suite à la hauteur d’Avant toi sans décevoir le lecteur tant ce roman ce suffisait à lui-même. Après trois tomes, on peut dire qu’on a fait le tour et qu’il est temps de dire adieu à nos personnages. Encore une fois Will n’est jamais bien loin et les clins d’œil font toujours un petit quelque chose. Lou a parcouru beaucoup de chemin depuis sa rencontre avec Will Traynor et elle peut être fière de tout ce qu’elle a accompli.

« Quand des êtres chers meurent jeunes, c’est un rappel permanent que rien ne doit être tenu pour acquis, qu’il est de notre devoir de profiter au maximum de ce que la vie nous donne. »

Note : 3.5 sur 5.

2 réflexions au sujet de “Après tout”

Répondre à Yuki Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s