Contemporain

Six ans à t’attendre

Je m’attendais à un roman doudou, un roman d’amour. J’ai donc été étonnée de la tournure que prenaient les événements vers la moitié du livre où rebondissements et aventures deviennent les maîtres mots du roman. 


Six ans à t’attendre, de Delphine Giraud
Juillet 2019 | Fleuve Editions
353 pages

Rachel et Vincent s’aiment depuis leur adolescence d’un amour passionnel et indéfectible. L’avenir leur semble tout tracé jusqu’au jour où, l’avant-veille de leur mariage, Vincent disparaît. On retrouve sa moto accidentée sur le bord de la route, mais pas de corps. Six ans plus tard, Rachel s’est reconstruite. Elle sort d’un rendez-vous de travail quand, au détour d’une rue, elle l’aperçoit. Vincent.
Persuadée que l’homme de sa vie est bien vivant, Rachel se lance à sa recherche. Avec une unique question obsédante : se pourrait-il que toutes ces années de deuil l’aient été pour rien ?


Cette idée de reprise de contact avec Vincent qui se dit amnésique est pleine de promesses et titille notre curiosité. En effet, Vincent, personnage très mystérieux et secret est sur ses gardes. Rachel est prête à tout pour le reconquérir. Gautier le cousin et Carole la sœur de Rachel, d’abord sceptiques, ont aussi envie de savoir et de comprendre la situation. On s’attache à ces personnages et même si on se doute que ce ne sera pas de la grande littérature, la lecture n’en reste pas moins agréable et distrayante.

« Il est des événements dans la vie, qui sont des petits riens qui font tout. Des détails qui bouleversent le cours des choses. Des circonstances survenues au bon moment, qui changent a jamais la suite de l’histoire. A quelques minutes près, parfois. »

Cependant, l’enquête sur la mort de Vincent manque un peu de caractère et de rythme. Je ne dirai pas que je me suis ennuyée car l’intrigue est tout de même prenante mais je n’ai pas pris autant de plaisir à la lecture de ce livre que ce que j’avais espéré. Je n’ai pas ressenti d’émotion malgré l’histoire qui m’a tout de même tenue en haleine. Même s’il est vrai, qu’à plusieurs reprises, l’histoire devient moins crédible, tirée par les cheveux car trop d’invraisemblances. Dommage, car il y avait un petit air de thriller qui planait et qui me plaisait bien. 

Pour résumer, je peux dire qu’il y avait tout pour en faire un roman mi-feel good et mi-thriller réussi, mais que des incohérences et quelques longueurs ont ternis le récit. Il s’agit du premier roman de l’auteure, un autre vient tout juste de sortir et Doucement renaît le jour me faisait déjà de l’œil, donc j’ai hâte de pouvoir me faire un nouvel avis sur cette plume.


Note : 3 sur 5.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s