Feel-Good

La vie rêvée des chaussettes orphelines

De manière générale, j’ai apprécié ce roman. Tout d’abord, son titre, qui suggérait de l’originalité en perspective, et, j’ai aimé la discrétion dont fait preuve le résumé. Il est suffisamment détaillé pour donner envie d’ouvrir le livre sans pour autant révéler d’éléments-clés de l’intrigue. Cependant je ne sais pas si cela est dû aux critiques très positives ; je m’attendais à mieux, à plus.


La vie rêvée des chaussettes orphelines, de Marie Vareille
Charleston | Octobre 2020
484 pages

En apparence, Alice va très bien (ou presque). En réalité, elle ne dort plus sans somnifères, souffre de troubles obsessionnels compulsifs et collectionne les crises d’angoisse à l’idée que le drame qu’elle a si profondément enfoui quelques années plus tôt refasse surface.
Américaine fraîchement débarquée à Paris, elle n’a qu’un objectif : repartir à zéro et se reconstruire. Elle accepte alors de travailler dans une start-up dirigée par un jeune PDG fantasque dont le projet se révèle pour le moins… étonnant : il veut réunir les chaussettes dépareillées de par le monde. La jeune femme ne s’en doute pas encore, mais les rencontres qu’elle va faire dans cette ville inconnue vont bouleverser sa vie.
Devenue experte dans l’art de mettre des barrières entre elle et les autres, jusqu’à quand Alice arrivera-t-elle à dissimuler son passé ?


De manière générale, j’ai apprécié ce roman. Tout d’abord, son titre, qui suggérait de l’originalité en perspective, et, j’ai aimé la discrétion dont fait preuve le résumé. Il est suffisamment détaillé pour donner envie d’ouvrir le livre sans pour autant révéler d’éléments-clés de l’intrigue. Cependant je ne sais pas si cela est dû aux critiques très positives ; je m’attendais à mieux, à plus.

A travers son journal intime, on remonte dans la vie d’Alice, entre ce passé à Londres et son présent à Paris, elle transporte des angoisses et un passé qui semblent lourds. Malgré ses névroses, Alice est touchante et authentique. On comprend qu’elle a des choses difficiles à régler, et qu’elle cache un secret. J’ai également apprécié le personnage de Scarlett, artiste torturée, avec sa passion dévorante pour la musique.

« Tu es là. Plus rien jamais, ne sera comme avant. Le monde entier a changé. Tu fais moins d’un millimètre, et pourtant je pose mes mains sur mon ventre et je sens ta présence, si lumineuse. J’ ai l’impression d’avoir avalé le soleil. »

La relation entre les deux sœurs m’a beaucoup émue ainsi que le désir d’enfant d’Alice et ses difficultés à concevoir. L’amour entre les deux sœurs fait frissonner. Les secrets de famille qui imprègnent ce roman m’ont particulièrement intriguée et j’ai aimé cette histoire d’amitié, d’amour, de pardon, d’acceptation et de renouveau. C’est une jolie histoire de reconstruction et de renaissance. 

« Je ne crois pas au hasard, ni à la chance. Je crois à l’enchaînement des événements tel que l’univers l’a prévu, à l’ordre implacable du monde où chaque mini-engrenage a sa place et son rôle à jouer et où la moindre poussière peut dérégler le mécanisme. »

L’écriture est simple, pleine d’amour et de bienveillance. J’ai aimé la construction du récit, avec l’alternance passé/présent donnant du rythme et entretenant le suspense. On ne s’ennuie pas, on tourne les pages avec plaisir. C’est un roman très doux, qui fait du bien, malgré le fait que l’histoire ne soit pas toujours heureuse.

« La vie est faite de minuscules décisions. A chaque pas, chaque action, chaque choix, nous avançons un peu plus sur un chemin plutôt qu’un autre. On sait ce qu’on accepte, mais on ne sait jamais ce à quoi on renonce. La simple réponse à une question en apparence enfantine peut changer le cours d’une destinée. »

Par contre, je n’ai pas du tout adhéré à la fin. Je ne donnerai pas de détails à ce sujet pour ne pas risquer de gâcher le plaisir de la lecture mais le final est un peu tiré par les cheveux sur certains points.


Note : 3.5 sur 5.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s