Thriller psychologique

Le jour de ma mort

Avis plutôt en demi-teinte pour ce roman où l’on plonge dans une sorte de huis-clos où il ne se passe pas grand-chose. Trop peu d’action, j’attendais plus d’angoisse et de frisson. Les situations sont très répétitives et on a l’impression de tourner en rond en attendant la fin.


Le jour de ma mort, de Jacques Expert
Sonatine Eds | Avril 2019
320 pages

Charlotte est une jolie jeune femme sans histoire. Elle a un travail qui lui plaît, un petit ami avec qui elle sapprête à se marier, un chat. Elle se dit heureuse. Cependant, cette nuit d’un dimanche d’octobre, elle se réveille en sueur, tremblante de peur, à l’affut du moindre bruit. Elle est seule chez elle, il est minuit passé. On est le 28 octobre. Le jour de sa mort.
Trois ans plus tôt à Marrakech, Charlotte et trois copines sont allées consulter un voyant. Toutes les prédictions faites à ses amies se sont avérées exactes. Qu’en sera-t-il de Charlotte à qui il avait annoncé une mort violente le 28 octobre ? Commence alors un suspense de tous les instants. La jeune femme est-elle victime d’une paranoïa alimentée par l’effrayant souvenir ou est-elle réellement en danger alors que rôde dans la ville un tueur psychopathe ?


La journée de Charlotte m’a vraiment parue très longue. Tout le long, je me suis demandé pourquoi elle ne quittait pas cet appartement pour aller se réfugier hors de son domicile. Elle, qui est persuadée que le tueur va venir la tuer chez elle… Mais non, elle a des réactions inattendues pour survivre à cette journée. J’en suis même venue à me demander si elle n’imaginait pas tout cela, et était paranoïaque. J’ai eu beaucoup de mal à m’attacher à elle et à sa personnalité. Les autres personnages sont aussi caricaturaux : son petit ami complètement colérique et raciste, et sans parler du tueur, cliché du méchant arrogant.

Le récit alterne avec de courts chapitres, entre Charlotte et le fameux tueur en série, ce qui maintient une tension et nous fait tourner les pages rapidement. J’ai bien aimé le fait que l’auteur nous embrouille et sème le doute sur l’identité du tueur, et ce jusqu’à la fin. Cependant, si les premières pages sont prenantes, l’écriture devient redondante et cela rend la lecture moins attractive, notamment sur les événements passés des personnages.

Petite déception concernant le dénouement également car je l’ai vu arriver assez rapidement même si l’on sent bien que l’auteur veut nous orienter vers une piste. A trop le vouloir, je trouve que cela l’a rendu moins crédible.


Note : 2.5 sur 5.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s