Contemporain

Changer l’eau des fleurs

Avis plutôt mitigé sur cette lecture et j’en suis la première déçue. Je suis contente de l’avoir lu, mais ce ne fut pas le coup de cœur comme pour le plus grand nombre. Je m’attendais à adorer, malheureusement cela ne l’a pas fait. J’en attendais peut-être trop dues aux critiques très positives et je n’ai pas été conquise.


Changer l’eau des fleurs de Valérie Perrin
Le Livre de Poche | Avril 2019
672 pages

Violette Toussaint est garde-cimetière dans une petite ville de Bourgogne. Les gens de passage et les habitués viennent se confier et se réchauffer dans sa loge. Avec la petite équipe de fossoyeurs et le jeune curé, elle forme une famille décalée. Mais quels événements ont mené Violette dans cet univers où le tragique et le cocasse s’entremêlent ?


A vrai dire ce roman m’a donné du fil à retordre ; au départ j’ai adoré, puis le lendemain je me suis un peu ennuyée, le surlendemain j’avais du mal à m’y retrouver. La deuxième partie du roman m’a aussi un peu essoufflée. Peut-être à cause de détails qui n’apportent pas grand-chose à l’histoire et par ce choix de construction auquel je n’ai pas adhérée et qui m’a laissé une sensation d’histoire décousue.

« Mais moi, j’étais pleine de silences qui hurlaient au fond de moi. Qui m’ont fait grossir, maigrir, vieillir, pleurer, dormir toute la journée, boire comme un trou, me cogner la tête contre les portes et les murs. Mais j’ai survécu. »

A l’ouverture du roman, je pensais passer du rire aux larmes. Je ne peux pas dire que je n’ai pas aimé car certains passages sont vraiment touchants. Violette est un personnage très attachant et bienveillant avec qui j’ai adoré partager un moment. Mais il y a pour moi pas mal de longueurs et de passages répétitifs. Et puis, il n’y a pas de grandes surprises, on voit arriver les retournements de situation de loin.

« Il y a plus fort que la mort, c’est le souvenir des absents dans la mémoire des vivants. »

Cependant, le style de l’auteure est assez poétique et certains passages sont vraiment très beaux, remplis d’émotions. J’ai également aimé le cadre de l’histoire, qui nous change un peu de ce que l’on peut rencontrer habituellement.

«  Parler de toi, c’est te faire exister, ne rien dire serait t’oublier . »

Pour résumer, une jolie lecture mais elle m’a plongé dans un état un peu maussade. Peut-être que ce n’était pas le bon moment pour moi de le lire ?! Il faut être dans un état d’esprit assez positif je pense.


Note : 3 sur 5.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s