Roman de Noël

Et nous danserons sous les flocons

Pas besoin d’attendre la période des fêtes pour dévorer une jolie comédie romantique de Noël. On est ici en compagnie de personnages sympathiques et attachants. L’intrigue prévisible est toutefois entraînante et prenante. C’est drôle et léger, tout ce qu’on attend de ce genre de roman.


Et nous danserons sous les flocons, de Clarisse Sabard
Editions Charleston | Octobre 2020
384 pages

Après des années d’absence, Valentine est de retour à Vallenot, le village de son enfance qu’elle a quitté très jeune pour se marier. Un mariage pour lequel elle a sacrifié ses propres aspirations, obnubilée par l’idée de construire une « vraie » famille, loin du schéma qu’elle a connu, de sa mère et sa grand-mère qui ont élevé leurs enfants seules. Mais c’est célibataire que Valentine revient aujourd’hui, uniquement accompagnée de son fils adolescent, car son ex-mari a préféré continuer sa route avec une autre…
En cette période de fêtes, elle va croiser le chemin d’un Anglais récemment installé au village, de Rémi, co-gérant du restaurant du coin…et d’une vieille photo représentant un beau jeune homme marocain, qui aurait vécu à Vallenot à la fin des années 1950, avant de disparaître du jour au lendemain…


J’ai beaucoup aimé Valentine, touchante et courageuse, ayant perdu ses repères et qui pourtant essaie de se reconstruire. J’ai adoré son côté maladroit, sa force de caractère même si elle doute d’elle-même. Au fur et à mesure, elle s’affirme et l’on ressent tellement son épanouissement. Sa vie amoureuse est au centre de l’histoire mais il y a aussi tous les ingrédients qui font le succès du genre sans pour autant tomber dans le côté niais. L’ambiance hivernale est bien présente, d’ailleurs je gouterai bien le lait de poule en testant la recette des bonhommes en pain d’épices.

« – Le temps, ma chérie, c’est comme un flocon de neige. Pendant que tu le regardes sans rien faire, il fond. Et, ensuite il ne reste que les regrets. »

L’auteure aborde des thèmes forts mais traités avec bienveillance comme le divorce, le mensonge, l’immigration, les secrets de famille… Avec aisance, elle narre des histoires simples où les relations entre les membres sont ordinaires et plausibles. Une plume juste et douce, qui nous transporte par toute sorte d’émotions. Je suis ressortie de cette lecture réconfortée, comme si j’avais pu passer un bon moment avec ma famille et mes amis.


Note : 3.5 sur 5.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s