Romance

La seconde moitié de mon cœur

Tout d’abord, je tiens à remercier chaleureusement Bertrand Jullien-Nogarède pour sa confiance lors de l’envoi de son roman. Contrairement à beaucoup, je n’ai pas lu le premier livre de l’auteur : La première fois que j’ai été deux. Cependant, ce deuxième tome peut être lu indépendamment du précédent. C’est une jolie découverte ; la plume est très fine et poétique.


La seconde moitié de mon cœur, de Bertrand Jullien-Nogarède
Editions Flammarion | Janvier 2020
320 pages

« Tom était l’homme de ma vie. J’étais peut-être trop jeune pour en être tout à fait certaine, mais l’amour est un pari, quel que soit l’âge que l’on a. Tom était mon pari et je savais que j’étais prête à assumer toutes les conséquences de notre relation. » Une poignante histoire d’amour entre Londres et Paris.


Dans cette romance jeunesse, on (re)découvre Karen, héroïne attachante qui semble se chercher, tiraillée entre l’envie d’aimer et la peur qu’une histoire d’amour puisse la ralentir dans son évolution personnelle. Elle tente de prendre sa vie en main, en apprenant de ses erreurs. Un événement va lui faire prendre conscience que la vie ne tient qu’à un fil et que l’on en a qu’une… Elle va alors faire de nombreux choix pour mener sa vie comme elle l’entend. Tom est un peu moins présent dans le roman. C’est une personne douce, respectueuse et patiente. Il nous rappelle que l’écoute et le partage sont des valeurs indispensables dans toutes relations. Je l’ai beaucoup aimé, en le trouvant touchant et sincèrement amoureux. On ressent énormément de douceur et de sagesse dans leur histoire. La vie professionnelle de ces deux personnages m’a cependant parue surprenante : peut-on réellement vivre autant d’évènements à cet âge ? J’ai également beaucoup apprécié les personnages de Jonathan et de Julia que j’ai trouvé pétillants et débordants de gentillesse. J’aurais aimé en savoir un peu plus sur eux car leurs personnages sont intéressants.

« On ne peut pas demander à l’amour ce qu’il ne peut offrir, il faut simplement accueillir ce qu’il nous donne dans l’instant. »

Les chapitres s’enchaînent sans spécialement d’énormes rebondissements mais c’est peut-être là où est sa force. On prend le temps de réellement cerner les émotions, de se poser les bonnes questions sur l’amour mais surtout et avant tout chose sur soi-même. A travers le personnage de Karen, l’auteur nous montre l’importance d’oser, de prendre des risques, de sortir de sa zone de confort, de dépasser ses limites et faire ce qu’on a toujours aimé. A mon sens le charme de ce roman est là : celui de ne pas être seulement une histoire d’amour. L’univers crée est plein de douceur et de tendresse. L’ambiance bienveillante est apaisante et réconfortante. Le seul hic est mon manque de culture rock. J’aurais bien voulu entendre les titres de musique cités. On sent l’amour de l’auteur pour la culture et l’art en général.

« Lire ou écrire qu’importe, vous devrez juste y consacrer votre vie, rien de moins. »

La fin ouverte laisse entendre qu’il y aura un troisième tome ; j’ai hâte de voir ce que l’avenir réserve à nos deux tourtereaux. Mais je pense également que leur histoire pourrait très bien se terminer ainsi pour laisser place à notre imagination.


Note : 3 sur 5.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s