Dark Romance

Pour que tu m’appartiennes

Avant tout, je souhaite remercier l’auteure, Théa Klodette, pour sa confiance lors de l’envoi de son roman. Ce dernier ne peut être mis entre toutes les mains : le lecteur doit être avisé car il est question de sujets forts. Entre viols et inceste, je suis complètement sortie de ma zone de confort en découvrant la dark romance.


Pour que tu m’appartiennes, de Théa Klodette

Quand l’amour fait basculer les frontières de la normalité dans l’abject avec une possession qui n’a pas lieu d’être. Louise a connu cela toute sa vie sans pour autant s’en plaindre. Elle avait même fini par apprécier puisqu’elle ne connaissait que cette façon d’être aimée. Le non-consentement avait été banalisé par un discours rabâché depuis sa tendre enfance jusqu’au jour où sa rencontre avec Oskar lui fait comprendre qu’elle est loin de la réalité. Avec son quotidien chamboulé, elle va pouvoir s’apaiser quelque temps, à ses côtés, dans le respect d’un amour sincère. Mais l’abominable refait toujours surface.


Ici, pas moins de trois voix nous narre le récit ; Louise, son père (Monsieur Goodman), ainsi que Oskar. J’ai beaucoup aimé le choix de l’alternance des points de vue, car j’ai l’impression de réellement ressentir les émotions des personnages. Dès le début, on découvre et suit la relation de Louise et son père, qui n’a plus rien de filial. On est carrément dans un lien incestueux, leur relation est malsaine et abjecte. Malheureusement, Louise, dans le déni total, semble trouver cela normal. Ce père « possède » littéralement sa fille, en exerçant sur elle une emprise et une domination psychologiques et physiques. La gentillesse et la bonté d’Oskar m’ont rendues la lecture plus agréable. Enfin un peu de douceur et de légèreté dans toute cette noirceur… J’ai juste une petite déception de ne pas savoir ce qui se passe pour Chloé. Théa, éclairez-moi !

Malgré ce thème dur et éprouvant, j’ai terminé ce roman en quelques heures. Les chapitres courts (quelques-uns le sont peut-être un peu trop), et l’intrigue captivante nous donnent toujours plus envie de tourner les pages. La force de l’auteure, selon moi, réside dans sa plume : elle sait être choquante tout en étant bouleversante. Elle a su faire de ses personnages des personnalités à part entière. A travers eux, elle pointe du doigt des sujets tristes et révoltants qui malheureusement rappellent ce que de nombreuses femmes subissent. Ce roman nous choque, nous interpelle mais chapeau bas car elle  dénonce avec justesse ce sujet sensible et difficile.


Note : 3 sur 5.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s