Polar

Les sept morts d’Evelyn Hardcastle

Avec cette superbe couverture, et le synopsis, Les sept morts d’Evelyn Hardcastle m’a de suite attiré. Stuart Turton nous offre un polar complètement insolite et déstabilisant. Subtilement écrit, ce récit est addictif et nous transporte dans un monde créé de toutes pièces.


Les sept morts d’Evelyn Hardcastle, de Stuart Turton
Mai 2019 | Editions France Loisirs
539 pages

Ce soir à 11 heures, Evelyn Hardcastle va être assassinée. 
Qui, dans cette luxueuse demeure anglaise, a intérêt à la tuer ? 
Aiden Bishop a quelques heures pour trouver l’identité de l’assassin et empêcher le meurtre. 
Tant qu’il n’est pas parvenu à ses fins, il est condamné à revivre sans cesse la même journée. 
Celle de la mort d’Evelyn Hardcastle.


Au commencement, on suit un homme qui a perdu ses souvenirs, mais qui se rappelle seulement d’un prénom : Anna. Notre enquêteur se nomme Aiden Bishop, il ne sait pas qui il est réellement, ni ce qu’il fait ici. Invité chez les Hardcastle, notre héros va devoir enquêter et empêcher la mort d’un des personnages, Evelyn. On lui donne huit jours pour résoudre l’énigme. Seulement, il va devoir revivre la même journée dans le corps et l’esprit de huit hôtes différents, correspondant à divers invités du château. Son seul espoir de s’en sortir et d’être libre, c’est de résoudre ce meurtre en trouvant le coupable. Il tente donc à chaque personnalité de trouver des indices. Durant ces jours, un personnage portant un masque de médecin de peste, va lui dicter les règles. Dans ce lieu défiant le temps, Aiden n’est pas seul. Son adversaire, le valet de pied, va tenter à plusieurs reprises de le traquer et de le tuer, à travers les divers hôtes.

Dès le départ, l’intrigue n’est pas commune. Pour ma part, j’ai eu du mal à le reposer, et j’attendais avec impatience de pouvoir m’y plonger à nouveau tant j’avais besoin de connaître la vérité. L’auteur a su développé une histoire mêlant du policier et du fantastique. Je n’aime habituellement pas ce genre, mais là, l’intrigue est menée avec précision. Intelligente, elle en fait un roman étonnant et haletant, tout en ayant une enquête parfaitement réaliste. La touche de fantastique étant surtout liée à ce que vit le personnage central jusqu’à la résolution du crime.

J’avais un peu peur de m’ennuyer à revivre la même journée huit fois, mais finalement je me suis totalement plongée dans l’ambiance de ce jeu, en m’attachant à ce héros qui a eu beaucoup de mal à maîtriser le déroulement de ses journées. Tout autant perdue que lui, j’ai suivi la quête d’Aiden à travers les rebondissements et les révélations. Chaque événement ayant une répercussion sur le cours des choses. Il y a donc un certain nombre d’interactions que l’on ne comprend qu’au fil du roman, il faut donc être patient et se laisser porter afin d’en profiter pleinement. Il faut accepter de ne pas tout saisir, d’avoir parfois du mal à s’y retrouver. Certes, il y a pas mal de personnages, mais en étant attentif et concentré, on arrive facilement à les appréhender et les découvrir au fil de la lecture. De plus, en cas de besoin, la liste des personnages est disponible en début et fin de roman. Cela a été très pratique pour m’y repérer. Mais je comprends le sentiment de découragement ressenti par certains lecteurs qui aiment maîtriser entièrement leur lecture. Je pense le relire dans quelques temps, afin d’interpréter plus en détails la construction, et me laisser un peu moins porter par la narration.

« Pourquoi sa mort vaut-elle tout ça ?
– Je pourrais vous poser la même question, réplique-t-il. Vous vous mettez en quatre pour sauver Mlle Hardcastle, malgré les indices qui suggèrent que c’est impossible. Pourquoi ?
– Je ne peux pas la regarder mourir et ne rien faire pour l’empêcher.
– C’est très noble de votre part, dit-il en inclinant la tête. Alors laissez-moi répondre de la même manière. Le meurtre de Mlle Hardcastle n’a jamais été élucidé, et je ne pense pas qu’une telle chose devrait être autorisée. Ça vous satisfait ?
– Des gens sont assassinés chaque jour. Réparer un tort ne peut être l’unique raison de tout ça.
– Excellente remarque, déclare-t-il en tapant dans ses mains en signe d’approbation. Mais qui peut affirmer qu’il n’y en a pas des centaines d’autres qui, comme vous, cherchent à rendre justice à ces âmes ?
– Y en a-t-il ?
– J’en doute, mais l’idée est belle, non ? »

J’ai beaucoup apprécié la plume de l’auteur, le roman se lit facilement avec une cadence bien rythmée. Je ne me suis pas du tout ennuyée, l’auteur nous entraînant dans un mélange de mensonges et vérités, complots, manipulations, trahisons : une vraie tornade d’aventure. Tout est vraiment calculé, précisément, au détail près, ce qui apporte une importance considérable sur la suite du récit. Les journées se répètent mais aucune ne se ressemblent. L’histoire est brillamment conçue. Stuart Turton arrive à nous mener par le bout du nez tout le long dans cette histoire riche et complexe. Quant aux révélations finales, jamais je ne me suis doutée de ce dont il retournait réellement. J’aurai juste aimé en savoir plus sur les motivations d’Aiden, et savoir qui se cache réellement derrière Blackheath.

Les Sept morts d’Evelyn Hardcastle est un roman très bien ficelé qui demande énormément de rigueur dans l’écriture. Apparemment, l’auteur a mis plusieurs années à écrire ce roman et l’on comprend pourquoi à sa lecture. Je tiens donc à saluer son énorme travail, il a su jongler avec ses protagonistes de manière très habile, et nous a offert un roman vraiment atypique. C’est d’autant plus remarquable, que c’est son premier roman.


Note : 4 sur 5.

1 réflexion au sujet de “Les sept morts d’Evelyn Hardcastle”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s